Cameroun / COMIFER / Réseaux ferroviaires : les travaux avancent à une grande vitesse.

0
224

La salle de conférence du 1er étage du bâtiment principal du ministère des transports a servi de cadre aux travaux de la 34ème session du comité interministériel des infrastructures ferroviaires. Séance placée sous la tutelle du ministre des transports Jean Ernest MASSENA NGALLE BIBEHE. C’était en présence du ministre délégué, du secrétaire général et de l’inspecteur général du MINTRANSPORTS et du Staff de CAMRAIL (PCA, DG et DGA) ainsi que de certains responsables du COMIFER.


Les questions majeures et d’actualité concernant le réseau ferroviaire était au centre des débats. D’emblée, le ministre a déclaré : « Je me dois de féliciter tous les efforts consentis pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés dans le cadre de cette instance. Les avancées notoires observées sont aussi bien pour les infrastructures que la mise à niveau du matériel roulant. Ainsi, nous constatons avec satisfecit, la réouverture imminente de la desserte par train express de la ligne ferroviaire Douala-Yaoundé. »

Les travaux de réhabilitation de 11 voitures dans le parc Soule dont 8 sont déjà disponibles à date. Idem pour la réception provisoire de quatre locomotives acquises par l’Etat chez le constructeur General Electric. Ce qui entraînera une reprise dans les tous prochains jours, d’un service de train ultra moderne qui viendra combler le vide laissé par le train INTERCITY à la suite du malheureux et regrettable incident survenu le 21 octobre 2016 à Eséka.

Au sujet des infrastructures dont certains financements sont arrivés à échéance le 30 juin dernier, l’achèvement des travaux sur le pont PK 70 à Edéa rend effective la clôture dans les délais et aussi la réhabilitation de 13 ponts ferroviaires engagé dans le cadre du programme quinquennal N°1. Il en est de même des travaux de dépollution des sites de dépôts d’entretien des locomotives sur l’ensemble du réseau. Plusieurs chantiers ont fait l’objet des études réalisées. Toutefois pour des raisons diverses, d’autres non moins importants restent en attente. Parmi lesquels la réhabilitation du tunnel de Njock, l’acquisition de 25 « voitures voyageurs » et de 5 modules autorails qui viendront renforcer la sécurité du trafic et rehausser le niveau de service de l’activité voyageur. S’y ajoute « la procédure d’arbitrage liée aux 40 voitures acquises auprès du constructeur chinois CRRC et les questions liées à l’extension du réseau ferroviaire. »

Claude MISSE NTONE, le directeur des transports ferroviaires à fait lui aussi son rapport : « les grands axes de la concertation de ce jour concernent les infrastructures et le matériel roulant ferroviaires. Parlant des infrastructures, nous avons les travaux partiels du tunnel de NJOCK qui vont démarrer dans les prochains jours, nous avons également évoqué les projets encours de préparation du renouvellement de la voie entre BELABO et NGAOUNDERE dont les études sont terminées pour la phase APS aussi entre Douala et Yaoundé. Les études pour ladite phase APS sont en cours. Pour le tronçon BELABO, les études détaillées seront lancées ces jours-ci ce qui va permettre de lancer d’ici la fin d’année 2021 les travaux. »

Il y a aussi des travaux sur certains ponts ferroviaires pour relever le niveau de service en matière de sécurité des convois. Relativement, à la question du nouveau train, l’Etat a entrepris la réhabilitation de 11 voitures, les tests ont été effectués et je pense que vous les avez vu dans les réseaux sociaux il y a quelque temps. Egalement, les locomotives sont arrivées en janvier dernier et déjà réceptionnées. Donc, le train va rouler bientôt entre Douala et Yaoundé. La connexion entre NGAOUNDERE et NDJAMENA (au Tchad), est un projet sous-régional. La sélection des consultants a été effective. L’un devra mener l’étude et l’autre est affecté à la coordination de cette étude et l’assistance technique. Les derniers réglages sont en cours pour boucler les financements, pour un démarrage effectif des études sur le terrain, d’ici peu.

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here