CAMEROUN : ÉCOLE GRATUITE POUR TOUS LES DÉPLACÉS INTERNES RÉSIDANT DANS LA RÉGION DE L’OUEST !

0
658

EN SÉJOUR À L’OUEST DEPUIS HIER 27 AOÛT 2019, LE MINISTRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE A INSTRUIT QUE LES CHEFS D’ÉTABLISSEMENTS INSCRIVENT SANS FRAIS EXIGIBLES ET SANS CONDITION AUCUNE, TOUS LES DÉPLACÉS DE LA ZONE ANGLOPHONE RÉSIDANT A BAFOUSSAM.

« Tout proviseur qui va poser des conditions pour le recrutement d’un élève venu de la zone anglophone sera purement et simplement relevé de ses fonctions ! Le chef de l’Etat donne les instructions au gouvernement que les déplacés internes de cette région aient la priorité dans les écoles. Donc, il n’est pas question qu’on leurs extorque de l’argent. »

Tel est le message du Ministre de l’Administration Territoriale Paul ATANGA NJI à l’endroit des chefs d’établissements pendant son séjour à l’Ouest pour la distribution des dons dans le cadre du plan d’aide humanitaire d’urgence pour les déplacés internes de la zone anglophone. Une réponse à l’une des doléances de TAH Cletus, le porte-parole des déplacés qui a relevé deux principaux défis auxquels lui et ses co-déplacés font face : « Nous avons deux problèmes : comment inscrire nos enfants à l’école ? Comment trouver un abri avec le coût du logement de plus en plus élevé ? »

« APRÈS LE ‘’GOING BACK TO SCHOOL, ON VA ORGANISER LE GOING BACK TO THE REGIONS’’ »

« Il y’a plusieurs déplacés qui m’ont approché en disant que comme le calme est revenu, qu’ils doivent rentrer et c’est pourquoi je déclare qu’après le going back to school, il y aura le going back to the regions ». En ces termes, le MINAT au cours de la réunion de sécurité tenue ce 28 Août 2019 dans la salle de réunion du gouvernorat, a tenu à rassurer les populations de ce que le gouvernement tient la situation en main . Paul ATANGA NJI va renforcer ses propos en indiquant que le gouvernement n’a pas besoin d’une quelconque aide d’un partenaire que ce soit : « Il n’y a pas de crise humanitaire au Cameroun et les défis qui sont là, le gouvernement a largement les moyens pour gérer. Même si les partenaires se soucient, le chef de l’état a largement les moyens et nous allons poursuivre cette activité ».

Dans la perspective d’un retour des déplacés dans les régions en crise, le MINAT invite les autorités administratives, traditionnelles et les forces de maintien de l’ordre à traquer les terroristes : « Le renseignement prévisionnel doit marcher plus que jamais. Il faut être ferme dans la traque des terroristes. Ils doivent être neutralisés et remis à la justice ».

Selon les déclarations du MINAT, 25 camions gros porteurs ont transporté les dons pour les bénéficiaires de l’Ouest. Pour ce qui est du département de la Mifi, les déplacés issus de 700 familles pour un total de 3.675 personnes vont bénéficier de 700 matelas, 1.400 sacs de riz, 175 cartons de savons, 34 cartons de sucre, 234 cartons d’huile et 100 cartons de boîtes de sardines. Les premiers bénéficiaires ont solennellement reçu par famille : 10 kg de riz, un matelas, 5 boîtes de sardines et une dizaine de morceaux de savon de 100g. Les enregistrements se poursuivent pour une autre distribution prévue samedi 31 Août prochain, selon l’annonce du gouverneur Augustine AWA FONKA.

À noter que ces dons sont conditionnés dans des magasins selon Paul ATANGA NJI, qui a ainsi rassuré les déplacés qui s’impatientaient pendant la distribution.

Au moment ou Paul ATANGA NJI quitte l’Ouest, il faut relever que certains restent sceptiques sur le sujet de la gratuité de l’école si l’on s’en tient à la déclaration d’un des déplacés qui n’a pas manqué de répondre à la beauté du discours du MINAT par : « NA TORRY ATANGA NJI ! » Jugement hâtif à tord ou à raison ? Le 02 septembre, jour de rentrée scolaire au Cameroun, c’est la semaine prochaine  et la réalité de l’effectif ou des listes provisoires nous renseignera plus.

Flore KAMGA KENGNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here