CAMEROUN : Exploitation artisanale du bois d’œuvre : Le projet PROFEAAC lancé.

0
168
Spread the love

La ville de Yaoundé a abrité le lundi 24 février 2020 à l’hôtel Mansel, l’atelier de lancement du projet « Promouvoir et Formaliser l’Exploitation Artisanale du bois d’œuvre en Afrique Centrale » (PROFEEAC). Une initiative qui vient impulser l’une des dynamiques entreprise par le Ministère des forêts et de la faune depuis 2010. Le MINFOF renforce ainsi son ancrage sur la formalisation du marché du bois la Gouvernance forestière.

« Réduire la dégradation des forêts du domaine rural en Afrique Centrale en formalisant et en rationalisant l’exploitation artisanale du bois », est l’objectif général du projet PROFEEAC. Il était question lors de la tenue de cet atelier, de procéder à la constitution du Comité Scientifique et Technique (CST) et du Comité de pilotage dudit projet, ainsi que la validation des différents mandats.
Cet objectif général recouvre plusieurs enjeux à savoir: une meilleure connaissance de l’impact de l’exploitation artisanale sur le couvert forestier en particulier dans le domaine rural et non permanent; une formalisation de la filière de production du bois, qui permette également d’accroître la contribution de cette activité au développement durable des territoires ruraux; un appui pour assurer la régénération de la ressource dans le domaine non permanent. Pour atteindre cette finalité, le ministère des forêts et de la faune s’est donné pour mission de contribuer à la coordination du projet et de faciliter l’octroi et le suivi des permis d’exploitation artisanale allant dans ce sens. Il se décline en 05 objectifs spécifiques, déployés dans quatre sites d’études à savoir, deux au Cameroun et deux en République Démocratique du Congo. Ce projet a une durée de 04 ans, allant de 2020 à 2023.


« Ce projet se justifie parce qu’on essaye de trouver les moyens de formaliser cette activité, la rendre plus légale, à s’en approvisionner le marché du bois au Cameroun avec les produits qui vont avoir un impact positif sur le consommateur urbain, sur les producteurs et les populations rurales ». explique Guillaume Lescuyer, le chef de projet PROFEEAC.
Selon le représentant du ministre des forêts et de la faune, « le lancement du projet PROFEEAC est le résultat de la disponibilité du gouvernement camerounais à travailler avec des acteurs de la société civile pour faire progresser la gouvernance forestière dans le pays. Le MINFOF s’est engagé à mettre en place de façon formelle le marché du bois à l’intérieur du territoire national avec la collaboration et l’appui de l’ensemble de ses partenaires. Par la vertu de la signature de l’arrêté conjoint N°0878/MINFOF/MINCOMMERCE du 26 avril 2010 portant organisation et fonctionnement du marché intérieur du bois au Cameroun, ce processus a connu une impulsion déterminante depuis l’année 2010.

Amandine NGOGANG

 

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here