Cameroun : Institut des arts nautiques et de la pêche de Limbe : 961 millions de FCFA pour le compte de l’exercice budgétaire 2020.

0
576
Dr Etah Collins Ayuk, directeur du Linafi
Spread the love

Il a été voté le jeudi 09 janvier 2020 à Yaoundé, au cours des travaux de la session ordinaire du conseil de direction de cette institution, que présidait le ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales, le Dr Taïga.

Les assises étaient consacrées pour l’essentiel à l’examen et à l’adoption du budget du Linafi- l’institut des arts nautiques et de la pêche de Limbe ou le Limbe nautical arts and fisheries institute pour le compte de l’exercice 2020. Une enveloppe budgétaire de 961 millions de FCFA a été votée par les membres du conseil de direction et permettra à l’équipe dirigeante du Linafi, de mener à bien ses missions. Les actions reposent sur la construction des édifices, l’acquisition du matériel de formation, la prise en charge salariale du personnel, l’aménagement de la piscine olympique et les facilités des autres activités.
Au cours des travaux, le ministre Taïga, président du conseil de direction a demandé au directeur du Linafi, Dr Etah Collins Ayuk, de veiller au suivi et à l’exécution de ce budget afin de garantir le bon fonctionnement de l’institution dont il a la charge.

Créé par décret présidentiel n°2015/374 du 12 août 2015, le Limbe nautical arts and fisheries institute a été mis en service depuis le mois d’octobre 2016 avec le lancement du cycle des Officiers de Pêche (Pont), Machine pour la pêche hauturière et des spécialistes des Industries de pêche, au titre de l’année académique 2016/2017. Il est notamment chargé de dispenser en formation initiale, un enseignement moyen supérieur dans le domaine de la pêche; d’assurer la formation permanente dans le domaine de la pêche; de fournir des prestations de recherche appliquée, de services ou de formation professionnelle dans ses domaines d’activités; d’apporter un appui au développement des industries et autres opérateurs dans le domaine de la pêche.
Les principales filières de formation sont la pêche, la mécanique marine, la technologie des pêches, la gestion des pêches: l’administration et la gestion des secteurs de la pêche et l’aquaculture.

Cet institut s’inscrit dans la volonté du président Paul Biya de renforcer l’offre de professionnels des métiers nautiques et de la pêche afin de moderniser notre secteur halieutique. Le Linafi actuellement compte une trentaine d’étudiants et une équipe dynamique d’enseignants. Il a déjà formé 115 étudiants qui sont sur le marché de l’emploi. Le recrutement se fait par voie de concours conjointement ouvert par le Minepia et le Minesup.
Il faut par ailleurs indiquer qu’à la suite de l’installation des responsables de cet établissement de formation professionnelle dans les métiers nautiques et de la pêche, le campus flambant neuf a été mis en service pour accueillir et offrir aux apprenants une formation de qualité avec des infrastructures à la pointe des normes internationales en la matière.

 

Demetrio WOUASSOM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here