CAMEROUN : LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : LE MINAC EN MODE CONFINEMENT

0
350
Spread the love

Le ministre des Arts et de la Culture préconise dans un communiqué presse en date du 31 Mars dernier, des mesures salvatrices pour la continuité du service public dans son département ministériel. 

Le Docteur Pierre Ismaël BIDOUNG MKPATT en appelle au patriotisme des artistes, hommes et femmes de culture pour le respect strict des consignes pour le bien de tous. Afin de permettre au personnel de son département ministériel de continuer à servir les usagers tout en respectant les consignes gouvernementales, un ensemble de mesures (9 au total) a été pris pour la continuité du service dans les services centraux, services déconcentrés et services rattachés.

Le report jusqu’à nouvel avis des rassemblements de plus de 50 personnes (festivals, concerts, spectacles etc.). La limitation des entrées-usagers-clients et la suspension des missions à l’étranger. La mise à disposition  des distributeurs de gel hydro-alcooliques dans les salles de réunions et audiences, sur les murs dans les couloirs et aux différentes entrées du bâtiment. Aux entrées du ministère, l’installation des points d’eau pour le lavage des mains à l’eau coulante et du savon. Un point santé est activé pour parer au plus pressé au cas où. Afin de barrer la route au covid 19, une campagne de sensibilisation du sous-secteur art et culture est mise sur pieds pour les 24 pôles. L’utilisation des moyens de communication électronique et les outils numériques pour les réunions susceptibles de regrouper plus de dix (10) personnes.

Pour cela, l’implémentation du système intranet est une nécessité urgente au sein du ministère et la création des foras tels que Minac Info regroupant tout le personnel et ouvert aux échanges internes et à tous ; stratégie Minac pour le staff dirigeant ; staff Minac pour les communications internes et importantes et la coordination Minac pour les dossiers techniques et urgents. L’objectif est de rester efficace en cette période de confinement qui vient d’être prorogé pour 15 jours supplémentaires à compter du 1er avril 2020. C’est en application des hautes instructions du Chef de l’Etat, relatives à la prévention du coronavirus (covid 19) au Cameroun et contenues dans la communication spéciale du Premier ministre chef du gouvernement, chief Joseph DION NGUTE du 17 Mars 2020.

Rappelons que notre pays compte déjà plus de 284 cas détectés (avec 267 cas actifs, 10 guéris et 07 décès en date du 2 avril 2020 à 7h GMT) source : Minsanté, répartis principalement dans nos trois grandes villes Yaoundé, Bafoussam et Douala.  C’est dans l’empire du milieu qu’est partie la pandémie qui aujourd’hui, menace tous les êtres humains de la planète. C’est en Décembre 2019 que plusieurs cas de pneumonie impliquée  sont déclarés à Wuhan en Chine dans la province de Hubei. Ils ont été ensuite identifiés comme des pneumonies causées par un nouveau coronavirus qui est principalement transmis par des gouttelettes provenant de la toux et des éternuements et pour la plupart des cas liés à un contact direct (dans un rayon de 2 mètres environ), la période d’incubation pouvant aller jusqu’à deux semaines (14 jours). Les personnes infectées par le virus présentent des symptômes à des degrés divers, dont la plupart ressemblent à un Rhume ou une grippe ordinaire, certains avec de la fièvre ou  une légère toux et d’autres avec une pneumonie, des difficultés respiratoires, et cela peut entrainer la mort du patient.  Un adage chinois dit que « l’ignorance est comparable à une nuit noir sans étoiles, ni lune » et un verset biblique de conclure « vous connaitrez la vérité et, elle vous affranchira ».

Chacun de nous devrait se constituer en sentinelle pour signaler tout suspect. Voici donc quelques consignes à observer : laver les mains à l’eau coulante avec du savon, éviter de toucher son visage, tousser dans le coude, éviter les contacts et/ou respecter les distances, nettoyer et désinfecter (eau de javel) enfin rester à la maison autant se faire que peut, et pour finir porter le masque ou un cache-nez en tissu si vous êtes obligés de sortir.

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here