Cameroun/MINFI : cinq héros de la Direction Générale du Trésor, sous les feux des projecteurs

0
285

Cinq responsables de la direction générale du trésor ont reçu des titres honorifiques. C’était au cours d’une cérémonie présidée par Louis Paul MOTAZE ministre des Finances à l’hôtel Hilton de Yaoundé. C’était en présence de certains membres du gouvernement. Ils ont ainsi été récompensés pour de loyaux services rendus à la nation camerounaise. Ils doivent en particulier cet honneur à leur exécution avec succès, d’un programme d’émission d’un montant de 220 milliards de Francs CFA à des taux d’intérêts largement en deçà de la moyenne enregistrée dans la zone CEMAC et la zone UEMAO.


Samuel TELA, Kelly Mua Kingsley et trois autres de leurs collègues ont été primés et élevés au titre exceptionnel de Chevalier de l’Ordre de la valeur. Un hommage bien mérité a par ailleurs été rendu au pionnier Léonard KOBOU DJONGUE, directeur du Trésor jusqu’en septembre 2018.

Le management du ministre des Finances Louis Paul MOTAZE a été salué par ses collaborateurs pour la confiance placé eux, la valorisation de leurs compétences. Des distinctions méritées selon le ministre Louis Paul MOTAZE « Messieurs les récipiendaires, chers collaborateurs! En mettant vos compétences au service de la nation avec enthousiasme et détermination, vous avez non seulement sauvegardé l’honneur du Cameroun, mais vous avez de fort belle manière montrer à ceux qui en doutaient encore. C’est bien là preuve que la Fonction Publique de notre pays regorge des cadres compétents, rigoureux et résolument engagés dans la gestion efficace des défis techniques auxquels nous faisons face. Je souhaite que votre exemple soit une source d’émulation pour vos collègues et surtout les jeunes dont le chef de l’Etat, son excellence Paul BIYA n’a eu de cesse d’indiquer, qu’ils sont l’avenir de la nation. C’est fort de cette ingénierie financière mise au service de l’Etat et qui fait des concurrents dans la sous-région, que le Président de la République vous a élevé à titre exceptionnel, à cette dignité de Chevalier de l’Ordre de la valeur ».

Samuel TELA, Directeur du Trésor et porte parole des récipiendaires, étale de nouveau l’exploit de ses collègues et lui. « Le Cameroun a été pour la première fois, le premier émetteur de la sous-région à réaliser sur le marché monétaire de la Banque Centrale, des émissions des obligations du trésor d’un montant de 240 milliards de francs CFA. L’opération était unique en son genre, car par le passé, ces opérations étaient réalisées sur le marché financier. Et nous l’avons réalisé en interne, constitués un peu comme arrangeur. Vous savez avec les emprunts obligataires, l’Etat payait en moyenne 2,5% des frais financiers. »

Une marque de reconnaissance de l’Etat camerounais, à l’endroit de ces citoyens grâce à qui, le Cameroun a exécuté avec satisfaction un programme d’émission d’un montant de 220 milliards de Francs CFA à des taux d’intérêts largement en deçà de la moyenne observée dans les autres pays de la zone CEMAC et la zone UEMAO. Cette opération à succès a été chapeautée par Sylvester MOH TANGONGHO, Directeur Général du Trésor, de la Coopération financière et monétaire « le grand coach ».

Au terme de cette action, le Cameroun a levé 240 milliards, une grande première sur le marché monétaire de la BEAC. Ce qui a permis au gouvernement de réaliser une économie nette de 4,8 milliards de francs CFA représentant la commission d’arrangeur et les frais d’engagement au marché financier. Toutes ces réalisations ont été faites grâce également à un soutien indéfectible du gouvernement camerounais, avec la parfaite collaboration du Ministre Délégué auprès du MINEPAT, Paul TASONG.

Cette prouesse des heureux élus, a permis à l’Etat de réaliser une économie d’environ 4,8 milliards, contribuant à la mobilisation des ressources nécessaires pour le financement des projets d’investissement. S’ajoutent à l’actif des fonctionnaires distingués, quatre émissions de titres publics pour des maturités de 3, 4 et 5 ans sur le marché monétaire. La principale innovation sera de diversifier les instruments de financements avec plusieurs maturations de 3, 5 et 10 ans pour permettre d’étaler la durée de la dette sur une plus longue période.

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here