Cameroun/Ouest : Le gouverneur appelle au respect des mesures barrières

0
74

La situation épidémiologique de la région de l’Ouest inquiète l’autorité administrative à la veille de la rentrée scolaire prochaine. Dans le but d’éviter une catastrophe sanitaire, le gouverneur de cette région, a dans un communiqué de presse rendu public le vendredi 11 septembre dernier, invité les populations à se ressaisir et à s’approprier à nouveau les gestes barrières édictées par le gouvernement afin d’empêcher la rechute des personnes guéris et la hausse des nouveaux cas de contaminations.


En effet, dans cette partie du pays, on note un délassement pour ce qui est du respect des mesures barrières de lutte contre la propagation la pandémie à coronavirus. Dans cette sortie, Augustine Awa Fonka dit avoir « observé un relâchement généralisé dans le respect des mesures barrières prescrites par le chef de l’Etat et mises en œuvre par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre la pandémie à Covid-19 ».

Face à cette réalité contraire à la prudence observée en début de cette pandémie, le gouverneur de l’Ouest tient à rappeler aux populations que le Covid-19 est toujours présent dans cette région affiche désormais 1.247 cas testés positifs au Covid-19 dont 1.147 guéris et 63 décès cumulés au 08 septembre 2020. Au regard de l’évolution de la courbe de contaminations, il invite les autorités compétentes à prendre leur responsabilité afin de sensibiliser les populations pour une adhésion massive aux campagnes gratuites de dépistage de masse organisées dans les églises, les marchés, les chefferies traditionnelles, les agences de voyages et autres.

Aux responsables des services déconcentrés du ministère de la santé publique, l’autorité administrative demande de traquer les cas suspects dans les communautés afin de stopper la propagation du Covid-19 dans la région de l’Ouest. A l’ensemble du personnel médical, il appelle à la réactivation et à l’exécution de toutes les dispositions techniques mises en place pour riposter contre cette pandémie dans cette partie du pays.

Armel Djiogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here