CAMEROUN : Transport urbain : Quatre bus pour expérimenter  le transport péri urbain.

0
40
Spread the love

Jean Marie Dimbele Sodea vient de mettre sur pied un nouveau modèle de transport dans la ville de Bertoua.


100 Fcfa, ce sera le prix à payer pour emprunter désormais le bus à Bertoua. Une volonté manifeste du premier Maire de la ville Jean Marie Dimbele Sodea, qui entend moderniser ce secteur, et surtout lui donner une image nouvelle. Toute chose qui réponde aux besoins de base des populations qui ont longtemps souffert du déplacement dans la ville en période de pluies ou de saison sèche.

C’est le fruit d’un partenariat entre la Mairie de ville et l’agence de voyage Overline signé il y a près de deux mois déjà. L’objectif, selon Jean Marie Dimbele, c’est << de soulager les souffrances des  populations en matière de mobilité dans le périmètre urbain.>>

Ces bus de 34 places made in Cameroun seront expérimentés pour la première fois à Bertoua. Et le Maire de la ville de saluer l’implication personnelle du Gouverneur de l’Est dans l’aboutissement de ce partenariat. « Grégoire Mvongo dans son mot de circonstance invite les populations à s’approprier ce nouveau système moderne de transport urbain. Avec 100 Fcfa, parents, élèves, étudiants et autres usagers de la ville de Bertoua pourront aisément se déplacer de Manjou à Bonus en passant par le Dernier poteau, Monou 2, quartier radio et Mokolo 1. En attendant, les Services Techniques de la Mairie de ville travaillent à la phase pratique et opérationnelle de ce partenariat qui marque un bon point dans l’émergence de la cité capitale. vision nouvelle du transport urbain.

Pour le directeur général de l’agence de voyages Over Line, << notre vision c’est d’accompagner le Maire de la ville à organiser le secteur des transports urbains. Jusqu’à présent, c’est la moto qui dicte sa loi. Mais pour toute ville qui se veut sérieuse, il est de bon ton de trouver des moyens de locomotion qui répondent aux critères en la matière…>>  El Adj Ibrahim Amidou indique par là, le sens de la coopération locale au bénéfice des populations.

Au sujet des moto-taxis, le Maire de la ville Jean Marie Dimbele Sodea se veut clair : << Il n’est pas question de faire la chasse aux sorcières en enrayant ce mode transport qui nous aide tous. Seulement, les choses doivent être mieux organisées qu’avant. Avec les travaux de voirie en cours, le centre urbain doit se décanter afin de permettre aux bus de pouvoir travailler en toute quiétude…>>

Après la cérémonie protocolaire à l’esplanade des services régionaux, le gouverneur et tout son état-major, le préfet et sa suite, les Maires des communes d’arrondissement ainsi que les autorités administratives du secteur des transports sont monté à bord pour le voyage inaugural de la nouvelle dynamique en marche.

Martin Crépin Ntsana Mekok, à Bertoua.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here