CAMEROUN : TROIS CHEFS TRADITIONNELS ASSASSINÉS DANS LE SUD-OUEST

2
162

Dans la nuit du 13 au 14 février 2021, trois chefs traditionnels ont été enlevés par des hommes armés dans le département du Lebialem, région du Sud-Ouest du Cameroun. Ces derniers sont soupçonnés  d’être des combattants sécessionnistes actifs dans l’arrondissement de Fontem.

Après avoir été enlevés par leurs ravisseurs dans leurs villages respectifs, les corps sans vie de trois chefs traditionnels ont été retrouvés dans une rivière dans la localité d’Esoata, un village dans le Département du Lebialem. Il s’agit des chefs FUAZISONG, FORNCHELEH et FORLESUEH. Cette tragédie se passe dans la nuit du 13 au 14 février 2021.

« Dans les environs de minuit, un groupe de terroristes, commandé par Oliver LEKEAKA alias Field Marshall sont allés dans un village appelé Esoata, dans l’arrondissement de Fontem, département du Lebialem, ils ont enlevés certaines personnes y compris des chefs de villages. Ils les ont amenés dans un marché et les ont exécutés sommairement. Ils ont jeté les corps dans une rivière qui sépare le Koupé Manengouba et Lebialem », raconte le préfet du Lebialem, Williams EKEMA, joint au téléphone par nos confrères de la Crtv.

L’autorité administrative a demandé  à ses gouvernés de ne pas paniquer et de faire confiance au gouvernement de la République, qui selon lui ne menagerait aucun effort pour conduire les auteurs de ces assassinats devant la justice. De l’autre côté, le Gouverneur de la région du Sud-Ouest OkALIA Bilai  a instruit une enquête.

Les autorités traditionnelles sont la cible des séparatistes dans les régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Ces derniers leur reprochent leur obéissance au pouvoir venant du Palais présidentiel de Yaoundé.

2 Commentaires

  1. Nous prions pour le repos des âmes de ces chefs et de tous ceux qui ont perdu la vie à cause de cette crise.

    Que par la grâce de Dieu, le gouvernement trouve une solution pour que la paix revienne !

  2. Bonjour Vanelle, j’ai l’impression qu’il y’a amalgame. C’est chefs tués sont-ils des « combattants sécessionnistes » ou alors des « Combattants*des* sécessionnistes » ?
    Je penses que les deux expressions sont opposées.
    Bon dimanche

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here