YAOUNDE : ATELIER DE FORMATION A LA COMMUNAUTE URBAINE, LES CONSEILLERS OUTILLES SUR SON STATUT SPECIAL

0
109

Le ministre de la décentralisation et du développement local, Georges ELANGA OBAM a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des conseillers de la mairie de Yaoundé mardi. C’était dans la salle du cercle municipal en l’absence de la majorité des maires titulaires des communes d’arrondissement pourtant membre de  plein droit dudit conseil.


Durant deux jours de travaux autour des thèmes assez édifiants, les différents conseillers ont eu le plaisir d’échanger sur les différentes problématiques malgré beaucoup d’appréhensions observées chez plus d’un conseiller. La première journée était consacrée au thème « Nature, étendues et effets des délibérations de la communauté urbaine et des communes d’arrondissement »  animé par Jean Claude TCHEUWA inspecteur général au MINDDEVEL, professeur titulaire agrégé des facultés de droit ; le second thème portait sur les « rôles, droits et obligations des conseillers de communauté » par Anatole MAÏNA, secrétaire permanent au MINFOPRA (ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative). Les échanges ont permis aux participants de mieux s’approprier le rôle qui est le leur dans cette démarche inscrite par le législateur dans le code général des collectivités territoriales décentralisées. Le 3ème exposé avait pour thème « les compétences de la communauté urbaine et des communes d’arrondissements » par Etienne OWONO OWONO, consultant, ancien Directeur des collectivités territoriales décentralisées au MINATD et au MINDDEVEL. Il a été question de repréciser les textes, d’amener les uns et les autres à sortir de leur zone de confort pour comprendre une évidence qui s’impose à tous, la loi étant complexe, mais elle reste la loi d’où la nécessité pour les conseillers de la communauté d’en être conscients.

Malgré tous les désagréments constatés par les absences majeures des maires titulaires, dans leur majorité, les conseillers ont manifestés le besoin de formation pour mieux comprendre la décentralisation avec les différents aspects que regorge cet important projet. Sans ambages, le porte-parole des conseillers, Lucienne DZOU, conseiller à la commune de Yaoundé 3 et à la mairie de la ville a soumis un chapelet de doléances qui a été soumis à l’appréciation du maire de la ville Luc MESSI ATANGANA. Le secrétaire général du MINDDEVEL, représentant le ministre à la cérémonie de clôture tenue au Cercle municipal, a promis de faire un compte rendu ficèle  de la synthèse des travaux à qui de droit tout en félicitant le maire de la ville pour cette belle initiative.

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here