Commune d’arrondissement de Yaoundé 5 : Augustin BALA en guerre contre l’insalubrité.

0
158
Spread the love

En présence du sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 5, Voundi Elanga , le nouveau Maire a procédé le vendredi 6 Mars 2020 au « carrefour avenue Germaine Ahidjo », au lancement officiel de la campagne d’assainissement dans cette circonscription administrative.

Au lendemain d’une décision salutaire aux yeux des populations de l’arrondissement, « celle de l’annulation de fermeture des commerces tous les jeudis jusqu’à 11h », c’est le lancement officiel de la campagne d’assainissement dans les artères de l’arrondissement de Yaoundé qui prend corps. Le point de départ de cette campagne d’hygiène et de salubrité a été le carrefour Avenue Germaine Ahidjo. Avant de donner l’exemple (coup d’envoi), le maire a tenu à faire quelques annonces importantes aux agents à savoir que « leur rémunération tiendra compte de la spécificité de leur travail en incorporant des primes de salissure et autres indemnités et pour les meilleurs, de bénéficier du 13ème mois en fin d’année. Cette campagne dont l’objectif est de rendre l’arrondissement propre au quotidien, va s’étendre sur le long terme et nécessiter la compréhension et la collaboration des populations riveraines pour le bien de tous.

Clément NOUMSI

Réactions
Voundi ELANGA, sous-préfet de Yaoundé 5.
« Le fait que M le maire ait décidé d’inscrire au quotidien l’hygiène et la salubrité est une bonne chose car je suis convaincu que réserver cette activité à une demi-journée dans la semaine était vraiment insuffisant. Les populations doivent accompagner M le maire dans cette campagne car dans nos propres maisons, nous faisons le nettoyage tous les jours. La préoccupation de M le maire est que les populations vivent dans un environnement sain et elles doivent collaborer avec les techniciens. Demander aux gens de balayer les devantures de leurs maisons c’est même un peu infantiliser les gens car cela devrait aller de soi »

Augustin BALA, Maire de Yaoundé 5
« L’objectif de cette initiative est de rendre notre arrondissement propre au quotidien. Nous voulons que les rues brillent, que les façades principales des bâtiments dans notre arrondissement soient repeintes ou soient propres, nous voulons que les rond points soient fleuris. Nous pensons que notre arrondissement qui est au cœur de la capitale, doit être un exemple de propreté pour nos citoyens au quotidien. Conformément à la loi, tous ceux qui vont se mettre en marge seront punis ce qui va aller des amendes aux scellages des commerces. Tout le monde doit participer et nous allons y veiller. Tous les agents engagés seront pris en compte avec les primes (de salissure et autres) qui y vont avec car ils auront à manipuler les ordures et à faire face à la poussière au quotidien. »

André Marie ABANDA ESSAMA, chef service d’hygiène à la mairie de Yaoundé 5.
« Je voudrais tout d’abord remercier le maire pour la confiance qu’il accorde à ma modeste personne pour diriger ce service. En ce qui concerne le travail sur le terrain au quotidien, nous avons déjà composé 3 équipes de 7 à 8 personnes. Nous avons fait un plan de déploiement dans les quartiers de tout l’arrondissement, surtout dans la zone urbaine et un peu aussi dans la zone rurale car nous sommes sur les grands axes. Nous allons nous déployer pour donner un meilleur visage avec le CHAN qui arrive le mois prochain. Notre travail en plus de nettoyer va consister à embellir les carrefours en créant les bacs à fleurs et badigeonner les bordures avec les couleurs rouge et blancs les rues sous la coordination de Mme le premier adjoint au maire. Notre travail va se dérouler entre 5h et 6h30 parce que le maire insiste que les populations au sortir de chez eux à 7h trouvent les rues propres. En journée ça sera pour les fleurs et pour badigeonner »

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here