COMMUNE DE MAROUA 1er : Le Mandataire du Rdpc et le doyen d’âge créent le blocus à l’élection de l’exécutif municipal.

0
105
Spread the love

Le Pr. Idrissou, Recteur de l’Université de Maroua et mandataire du Rdpc n’est pas à la hauteur de sa mission. Sa Majesté Mohamadou Aminou, Chef traditionnel (Lawane) de Zokok Laddeo 1, un petit village de Maroua et doyen d’âge au conseil municipal, supporterait un candidat, et crée le désordre à l’élection du Maire et ses 4 adjoints. Entre temps, les autres partis politiques de l’opposition qui se partagent les conseillers municipaux, se moquent allègrement du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc), parti au pouvoir.


Si rien n’est fait, le Rdpc volera en éclat dans la Commune de Maroua 1er, à l’Extrême-Nord du Pays. Tellement les militants sont intéressés, naïfs, égoïstes et égocentriques au détriment des idéaux du parti au pouvoir auquel ils appartiennent. Ils s’offrent régulièrement en spectacle et s’aventurent constamment dans des actes et autres comportements peu orthodoxes et peu recommandés par les directives du parti.

Hier encore, des piètres politiciens du Rdpc ont jeté le parti en pâture. Le Pr. Idrissou, Recteur de l’Université de Maroua et mandataire du Comité central du Rdpc à l’élection de l’exécutif municipal de la commune de Maroua, ne s’est pas gêné pour violer les directives du parti. Des sources de plus en plus concordantes font état de ce que durant les deux jours au cours desquelles il a tenu sa séance de travail en interne, il aurait agité l’épée du trafic d’influence, du mensonge et d’abus d’autorité. Nos sources nous renseignent que ce politicard, pour faire abusivement passer un candidat, aurait déclaré que ce candidat serait une recommandation du Comité central du Rdpc. Il sera stoppé net dans cette action tendancieuse par certains conseillers municipaux bien introduits et qui ont pu établir que le Comité central n’a pas de candidat précis. Seul le vote devra produire un candidat et le candidat élu sera celui du Rdpc. Humilié, il va se soumettre au vote proprement dit.

Entre temps, Sa Majesté Mohamadou Aminou est le doyen d’âge, un adulte vieillissant qui a été choisi parmi les conseillers municipaux cause de son âge avancé et supérieur à tous les autres conseillers. C’est le plus vieux en âge. Sauf que ce mauvais vieux conseiller municipal ne respecte même pas son âge, il tient à tout pris à régler ses comptes avec le Maire Hamadou Hamidou qui est candidat à sa propre succession. Rappelons que l’élection avait été annulée à cause des âges erronés du doyen et du plus jeune conseiller municipal. En effet, le doyen n’était pas le plus vieux et le plus jeune ne l’était pas en réalité. L’élection a été annulée et reprise.

Selon des sources dignes de foi, le doyen d’âge supporterait un candidat, raison pour laquelle il tient à tout prix à mettre le Maire sortant hors course. Quelle maladresse !

Le Préfet du Diamaré a été clair hier soir, « Tous les conseillers municipaux peuvent être maire, ou adjoint au Maire ». Un principe électoral clair et sur lequel le doyen d’âge a délibérément décidé de marcher, en refusant ouvertement hier, de recevoir la candidature d’Hamadou Haminou, Maire sortant et candidat à sa propre succession, principal challenger du candidat que soutiendrait le doyen d’âge.

Cette situation a tellement énervé les autres conseillers municipaux au point où ils ont décidé de ne pas voter si la candidature du Maire sortant n’est pas jugée recevable par « le très corrompu » doyen d’âge.

Blocus total, élection reportée à Vendredi prochain.

Affaire à suivre…

Engelbert MFOMO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here