Coronavirus : La communication de l’espoir dans un monde en panne d’humanisme.

0
353
Spread the love

Jadis classifié en fonction de sa couleur de peau, de sa provenance (pays d’origine ou continent), de sa croyance religieuse, la survenance de cette pandémie est là pour dire aux êtres humains que notre planète regorge une seule race, la race humaine peu importe votre couleur de peau et les autres considérations.

Ce scénario apocalyptique digne d’une mafia à l’Italienne vient nous rappeler s’il en était encore besoin que l’être humain n’est qu’un électron au milieu de plusieurs milliers, millions voire milliards qui existent dans le globe. La communication du Prof Didier Raoult de Marseille est une lueur d’espoir pour l’humanité que certes tout n’est pas perdu mais aussi, une dénonciation faite contre ce gouvernement mondial que tente en vain d’imposer les forces obscures. Ils ont oublié une chose, dans ce village planétaire, rien ne plus se cacher, tout complot pour l’extermination des enfants du bon Dieu sera révélé au grand jour.

Seul continent au-dessus de la mer et Berceau de l’humanité, l’Afrique bénéficie de la présence de toutes les religions révélées en plus de ses divinités et ses richesses naturelles; raison pour laquelle elle est au centre de toutes les convoitises. Notre continent n’est pas un champ d’expérimentation pour l’essai d’un probable vaccin contre le Covid 19 (Corona virus disease) pendant que les épicentres de cette pandémie sont ailleurs.

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean Marie Le PEN et Emmanuel Macron, tous stigmatisent la surpopulation de l’Afrique et le problème du contrôle de naissances. Ignorent-ils que la Chine et l’Inde à eux-seules ont plus du tiers de la population mondiale? D’où viennent-ils avec ce problème démographique qu’ils ne cessent de poser sur la table des discussions? En lieu et place d’un partage des richesses mondiales, certains se sont octroyés le droit d’orienter les débats, de choisir les axes de discussions et d’imposer un calendrier dans l’ordre et l’agencement des choses. Sauf qu’ils (les mortels) ont oublié une chose, l’horloge naturelle appartient à une seule personne qui est immortel, c’est le Dieu vivant, créateur des choses visibles et invisibles, lent à la colère mais miséricordieux envers ceux qui se repentent devant lui. Des catastrophes naturelles ou pas, il y en aura encore mais toujours est-il que la suractivité de l’homme à vouloir franchir les limites de l’impossible nous amène tout droit à des surprises qui ne sont toujours agréables. A chaque époque ses maux, il n’y a pas de problèmes sans solution.

Le confinement est venu remettre au sein de nos familles, l’humanisme qui avait disparu de notre humanité.

Aujourd’hui, le père reconnait ses enfants, les femmes voient leurs maris et les enfants se retrouvent dans ce milieu naturel qu’est le cercle familial où un mâle et une femelle encadrent leurs progénitures. Cette course contre la montre que nous imposent la vie contemporaine nous montre ses limites, vanité des vanités.  Les consignes d’hygiène élémentaires nous rappellent notre vulnérabilité face cette pandémie à laquelle une prise de conscience individuelle et en même temps collective sont nécessaires pour venir à bout de ce combat qui engage l’humanité toute entière, sans distinctions de riches ou de pauvres, de noir ou de blanc, car nous sommes tous de la même race, la race humaine avec le même sang qui coule dans nos veines. Qui que vous soyez, votre groupe sanguin fait partie des quatre (O, A, B et AB) alors dites-vous, nous sommes tous semblables.

Notre pays le Cameroun dispose de la plus grande biodiversité au monde avec plus de 211 espèces de plantes médicinales qui devraient nous donner un avantage psychologique dans la lutte contre cette pandémie. Les travaux de nos jeunes étudiants dans nos différentes facultés de médecines sont à prendre au sérieux et rendus public de même que les réserves qui sont à l’Institut de Recherches Médicales et d’études des Plantes Médicinales (IMPM) qui est un établissement public à caractère scientifique et technique du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation (Minresi), de qui les camerounais attendent beaucoup.

C’est de l’empire du milieu qu’est partie la pandémie qui aujourd’hui, menace tous les êtres humains de la planète. C’est en Décembre 2019 que plusieurs cas de pneumonie impliquée  sont déclarés à Wuhan en Chine, dans la province de Hubei. Ils ont été ensuite identifiés comme des pneumonies causées par un nouveau coronavirus qui est principalement transmis par des gouttelettes provenant de la toux et des éternuements et pour la plupart des cas liés à un contact direct (dans un rayon de 2 mètres environ), la période d’incubation pouvant aller jusqu’à deux semaines (14 jours). Les personnes infectées par le virus  présentent des symptômes à des degrés divers, dont la plupart ressemblent à un Rhume ou une grippe ordinaire, certains avec de la fièvre ou  une légère toux et d’autres avec une pneumonie, des difficultés respiratoires, et cela peut entraîner la mort du patient.  Un adage chinois dit que « l’ignorance est comparable à une nuit noire sans étoiles, ni lune » et un verset biblique de conclure « vous connaîtrez la vérité et, elle vous affranchira »

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here