COVID-19 : La gestion de la pandémie par le Cameroun

0
106
Spread the love

Le bilan des victimes du CORONAVIRUS évolue au Cameroun. Selon les chiffres du ministère de la santé publique, publiés le 30 Mai 2020, le Cameroun compte plus de 6.269 cas confirmés de CORONAVIRUS dont 3.582 guérisons et plus de 195 décès. Ces statistiques font du Cameroun le plus touché de la zone CEMAC devant le Gabon qui affiche un bilan de 2.655 cas confirmés, avec 722 guérisons et 17 décès.

Les autorités camerounaises ont choisit de ne pas confiner la population dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. Le pays a plutôt privilégié le test massif de ses habitants. Cette méthode qui avait débuté à Douala, consiste pour les agents de l’équipe de riposte, à aller dans des quartiers pour effectuer des tests rapides sur la population.  Ces tests qui sont effectués sur des personnes  » jugées suspectes « , permettent d’éloigner les malades du reste de la population.

En effet, des espaces d’isolement ont spécialement été aménagés dans plusieurs hôpitaux pour la prise en charge des cas positifs au CORONAVIRUS.  De plus, les autorités ayant anticipé sur le nombre de contamination, ont mis en place des centres spécialisés de prise en
charge et d’isolement. Il s’agit du stade militaire et de l’ancien immeuble Orca pour la ville de Yaoundé, du Stade Mbappe Leppe dans la ville de Douala et du stade de Toket dans la ville de Bafoussam.  Ces trois villes sont les plus touchées du pays malgré la présence du virus dans les 10 régions que compte le pays.

Un numéro vert le 1510 est ouvert pour permettre à la population d’appeler et de signaler des cas suspects. Les agents de l’équipe de riposte Anti-virus descendent sur le terrain après avoir reçu cet appel pour effectuer les tests, isoler les cas qui se révèlent positifs et procéder à la désinfection des lieux.

Les autorités camerounaises n’ont pas confiné la population à cause de l’économie qui dépend essentiellement de cette population là. En effet, près de 80% des activités économiques camerounaises reposent sur le secteur informel.  Les autorités ont plutôt misé sur la diffusion des messages portant sur le respect des mesures barrières dont le lavage des mains à l’eau coulante et au savon et le respect de la distanciation sociale. Le port du masque dans les lieux publics est obligatoire sur toute l’étendue du territoire.

Le protocole de soin utilisé au Cameroun est particulier. Il allié médecine conventionnelle et pharmacopée traditionnelle.  Du côté de la médecine conventionnelle, c’est l’HYDROXYCHLOROQUINE   qui est utilisée pour la prise en charge des patients selon le ministre de la santé publique le Dr Malachie MANAOUDA (Attention: sous prescription médicale uniquement). À côté de cela, il y’a également des personnes testées positives au CORONAVIRUS qui ont retrouvé la guérison après avoir été prises en charge dans des structures aménagées par l’évêque de la ville de Douala, Mgr Samuel KLEDA. Ce dernier traite ses patients avec une décoction fabriquée à partir de la combinaison de plusieurs plantes médicinales.  Plusieurs autres « chercheurs » se sont également démarqués avec la mise en place de traitements.

Cette conjugaison des efforts et mutualisation des forces pour lutter contre cette pandémie sont à l’origine du taux de guérison élevé observé au Cameroun.  Le président de la république Paul BIYA relevait d’ailleurs dans son discours du 19 Mai 2020 qu’il préconise « une solution endogène » à cette maladie.

Le Cameroun avec ses 6.269 cas confirmés de CORONAVIRUS, est le 7ème pays le plus touché en Afrique, derrière le Ghana qui compte 7.768 cas confirmés. l’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent avec 30.967 personnes infectées.

Jordan FOMEKONG

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here