Décentralisation : Le FEICOM prime les meilleures pratiques communales de développement local.

0
498

La 3ème édition du prix national Feicom a lieu ce vendredi 23 août 2019, au Hilton Hôtel de Yaoundé. Il est question au cours de la cérémonie, de récompenser les meilleures initiatives de développement local prises par les collectivités territoriales décentralisées. L’événement est placé sous la présidence du ministre de la décentralisation et du développement local George Elanga Obam. Les contours ont été présentés à la presse ce jeudi 22 août 2019 à Yaoundé, par Philippe Camille Akoa, directeur général du Feicom– fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale, entouré des membres du jury international.

Créé en 2010 par le Feicom avec l’appui technique de l’organisation des Nations Unies pour les établissements humains, le prix national Feicom des meilleures pratiques communales de développement local est une compétition qui vise à identifier, évaluer, récompenser et promouvoir les initiatives de développement local engagées par les communes, les communautés urbaines ainsi que leurs regroupements qui auront contribué de manière significative à l’amélioration du cadre et des conditions de vie de leurs populations. Ce prix d’une valeur de 100.000.000 de FCFA récompense 13 collectivités locales, et représente leur apport propre leur permettant d’accéder à une ligne de crédit dotée de 666.000.000 de FCFA destinés soit à la réalisation d’autres projets.

Le prix national Feicom 2019 porte sur plusieurs domaines dont la gestion des ressources, des équipements et des infrastructures ; la gouvernance locale ; et le développement durable, économique et local.

La compétition est ouverte aux collectivités territoriales décentralisées ainsi qu’à leurs regroupements ayant une existence légale. La sélection des initiatives communales obéit à 4 étapes à savoir : la réception des soumissions ; le dépouillement et l’évaluation documentaire ; l’évaluation de terrain et la sélection finale. Les critères de sélection reposent sur l’effet, la participation, la transférabilité, la durabilité et l’innovation.

L’opération se déroule sous la supervision d’un secrétariat technique, d’un comité de pilotage et d’un jury international composé de 12 membres représentants les administrations, les organisations locales, internationales et de la société civile… 

En 2019, 117 soumissions ont été enregistrées contre 138 et 134 respectivement en 2011 et 2016 lors des deux dernières éditions.

En marge de cette 3ème édition, plusieurs activités déroulées sur une semaine ont été organisées notamment une conférence débat; des journées portes ouvertes et les travaux du jury international.

Demetrio Wouassom

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here