DOUALA/DÉLINQUANCE JUVENILE : LES MICROBES TENUS EN ÉCHEC A DEIDO

0
43
Spread the love

Les habitants du quartier Deido ont connu une inquiétante soirée du 11 octobre 2020.  Une soixantaine de jeunes malfaiteurs appelés « microbes » ont envahi le secteur. Quelques uns étaient masqués. Ils ont pillé tous ceux qu’ils croisaient sur leur passage. Les riverains leur ont opposé une farouche résistance, avec le soutien des Forces de maintien de l’ordre.


Munis d’armes blanches, des jeunes ont fait irruption au quartier Deïdo. Ils y ont semé un vent de frayeur et de panique. Buvettes, boutiques, snack-bars et restaurants ont été contraints de fermer à 19h. Ces truands juvéniles ont vidé les caisses des comptoirs après avoir agressé les gérants et les clients. À chacun sa cible et son butin.

Voitures et motos ont été interrompues. Les piétons n’ont pas été épargnés. Ils ont arraché argent, sacs à mains, téléphones portable et objets de valeur. Difficile de se réfugier dans une maison des voisinages, bloquée à plusieurs tours.  » Il y a les microbes à Deido. Il faut faire attention. Apparemment, ils étaient ici hier. Ils sont revenus. Deïdo est miné. Ils sont en alerte. C’est chaud. Ça va dans tous les sens », prévenait Ibrahima, une fidèle cliente du lieu dit « RUE DE LA JOIE ». Elle échangeait ainsi au téléphone avec sa « copine » Ornella qui était en chemin pour la rejoindre dans un « tourne-dos » de poissons braisés.

Panique générale, jusqu’à l’intervention du comité de vigilance du quartier. les autochtones du quartiers se sont constitués en groupe d’auto-défense. Ils ont réussi à maîtriser partiellement ces bandits à l’aide de machettes, gourdins et couteaux de cuisine. S’en est suivie une vive altercation entre les deux factions ennemies.

Les fils du village sont finalement parvenus à limiter les forfaits de ces hors-lois. Les locaux ont illico, lancé l’alerte sur les réseaux sociaux à l’aide des vidéo amateurs, pour mobiliser les autorités de la capitale économique.

Ces derniers ont ainsi facilité la tâche aux Forces de maintien de l’ordre qui ont pris le relais. Les FMO ont repoussé le danger en quelques minutes d’intervention. plusieurs « microbes » ont été appréhendés à l’immédiat.

Les autres agresseurs ont pris la fuite et se sont dirigés vers Akwa-Nord. Ils ont perpétué leur forfait. Le Super Marché Santa Lucia Akwa-Nord a été assaillis. Les caisses du Magasin ont été dévalisées. Les vigiles et les employés de la structure ont été neutralisés. Ces bandits ont dépouillé les rayons jusqu’à l’arrivée des éléments de la gendarmerie. Les violences rentrent dans la série des actes de délinquances débutés au carrefour Ndokoti, le mode opératoire étant le même.

NDEDI ELOKA

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here