ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES 2020: BRICE TCHOUO TIENT LE FLAMBEAU DU FSNC DANS LA MIFI.

0
462
Spread the love

LOIN DES MUNICIPALES, LE PARTI DU MINISTRE ISSA TCHIROMA BAKARY SOUHAITE GAGNER LES 2 SIÈGES À POURVOIR DANS LEDIT DÉPARTEMENT.

3 partis politiques sont en compétition dans la MIFI pour les législatives 2020: le RDPC, le SDF et le FSNC.

Brice TCHOUO est candidat FSNC (Front pour le Salut National du Cameroun) de la Mifi pour les élections législatives du 09 Février 2020. Selon le novice en politique, il faut « amener chacun et chacune selon ses compétences, à pouvoir exprimer ses potentialités, ses talents, pour participer pleinement à l’œuvre de transformation, s’activer dans une dynamique d’éducation sociale, scientifique et technique, permanente et libératrice de son génie créateur ; une éducation audacieusement inscrite dans une modernité renouant avec nos valeurs les plus positives et éclairée ».

Celui que ses partisans et proches qualifient de dynamique, humble, charismatique, est né le: 21 Sept 1972 à Ndoungué ; Marié et actuellement, fonctionnaire des Services Judiciaires (Parquet près les Tribunaux de Bafoussam). Diplômé de l’ENAP de France, il est lauréat de l’Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg en France. Il a également un Master 2 en Droit de l’Exécution des Peines à l’université de Pau en France et cumule déjà 25 années de qualification, de compétence et d’expérience professionnelle ; ce qui lui a valu une Médailles d’honneur en Argent et en Vermeil (médaille d’Or, en cours d’obtention). Au regard de ce brillant parcours intellectuel, Brice TCHOUO dit être un pari ou encore une aubaine que les électeurs de la Mifi ne devraient laisser filer entre les doigts.

PLAN D’ACTION DE BRICE TCHOUO

Pour le candidat du FSNC, << la population est majoritairement agricole et pratique une agriculture de subsistance. Une fois élu Député, notre combat sera sous forme de plaidoyer auprès des instances compétentes pour bitumer les routes des plantations et pour qu’on puisse revenir sur une pratique d’il y a 30 ans aujourd’hui, qui était de subventionner les paysans et en même temps, de leur faire des dons d’intrants agricoles et autres matériels de travail tels que : machettes, houes, brouettes >>.

En ce qui concerne les projets prioritaires, Brice TCHOUO mise sur le développement des capacités pour << amener chacun et chacune selon ses compétences, à pouvoir exprimer ses potentialités, ses talents, pour participer pleinement à l’œuvre de transformation, s’activer dans une dynamique d’éducation sociale, scientifique et technique, permanente et libératrice de son génie créateur ; une éducation audacieusement inscrite dans une modernité renouant avec nos valeurs les plus positives et éclairées,
– Inciter chacun et chacune à puiser dans son tréfonds, pour renforcer ses possibilités techniques dans l’optique de contribuer d’arrache-pied à la transformation de son département, par la lutte en particulier contre les diverses discriminations à l’encontre des personnes en situation de handicap, les personnes du 3ème âge ainsi que toutes les couches sociales défavorisées.
– un cadre de vie où il fait bon vivre avec sa famille et ses voisins, sous-tendu par des infrastructures, une voirie efficace, le tout agrémenté d’espaces verts, de loisirs sportifs et culturels et d’épanouissement pour tous contre la marchandisation tous azimuts, les inondations, l’indiscipline et le laisser-aller destructeur,
– une contribution appréciable au développement national, notamment à la résorption du chômage et du sous-emploi qui frappent durement les populations, les jeunes et les femmes en particulier,
– une valorisation des PME et PMI, des collectifs, coopératives et mutuelles et autres initiatives ou activités génératrices de revenus,
– un apport notable à la garantie de la sécurité des biens et des personnes ainsi qu’à leur libre circulation avec des moyens de transport publics et privés adéquats et sûrs, des routes et ruelles fonctionnelles,  réfectionnées ou nouvelles,
– des écoles, centres d’enseignement et de formation (incluant les normes modernes) soutenues et bien dotés en personnels ainsi qu’en infrastructures et moyens pédagogiques,
– un accroissement notable des moyens en matière d’adduction d’eau, d’assainissement et d’éclairage public,
– une gestion transparente et équitable du foncier, favorisant l’habitat pour tous dans des quartiers réguliers pour que le scandale dit de « Ngouache » ne se reproduise plus,
– une coopération décentralisée dans l’esprit d’un partenariat de complémentarité diversifié, local, national, interafricain, sud-sud et sud-nord, fondé sur les avantages mutuels.

Mais ces résultats ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt. Il ne s’agira surtout pas de faire abstraction des difficultés ou de développer des illusions. Il est question au contraire :
– d’assurer un égal accès de tous aux services sociaux de base pour bénéficier de soins dans des institutions de santé rénovées, équipées et développées ainsi que d’un environnement viable et convivial, salubre et propre, éclairé et sûr, parce que aménagé et assaini,
– d’accompagner et d’appuyer la promotion de l’emploi et de l’auto-emploi, des jeunes et des femmes en particulier, par la formation professionnelle, l’assistance des porteurs de projets, la facilitation à l’accès aux opportunités de marchés et d’affaires dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de la culture, de l’artisanat, du tourisme, du commerce, etc…,
– la construction de l’Autonomie populaire citoyenne, fondée sur la valorisation du capital d’expériences accumulé par les uns et les autres dans divers domaines, au bénéfice des populations et communautés de base.>>

Dans leur liste, il y a 2 candidats titulaires à savoir Aissatou Oumarou épse Sindze et Brice TCHOUO. Aissatou OUMAROU épse SINDZE est suppléée par Dalhias TAKOU tandis que Brice TCHOUO est suppléé par MOGOUNG Sylvie Pascaline.

Flore KAMGA KENGNE

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here