Fêtes de fin d’année : HYSACAM ménage sa monture pour un environnement plus propre.

0
256
bien
Éric NGNIKEU en plein travail devant un bac à ordures devant le CHU à Melen.
Spread the love

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, la société hygiène et salubrité du Cameroun (HYSACAM) a entrepris une opération spéciale en vue d’optimiser la propreté et d’accompagner les grandes métropoles dans les efforts d’embellissement qu’elle mène au quotidien.

Comme la sécurité, la propreté est une affaire de tous, chacun de nous est appelé à faire dans son environnement immédiat des actions visant à accompagner cette dynamique. Les journalistes en tant que médiateurs et historiens des temps présents ont été sollicités pour rendre témoignage des efforts entrepris par cette entreprise citoyenne.

Pour cela des actions précises ont été entreprises pour un meilleur rendement à savoir le renforcement de la collecte de nuit, l’intensification des opérations de balayage, de piquage et d’enlèvement des bacs à ordures, le renforcement du balayage manuel et mécanique au niveau du centre urbain et des grands axes de la ville. Pour y arriver, HYSACAM compte sur les moyens logistiques conséquents plus de 102 camions (dont 50 nouveaux camions) et 14 engins sont mis à contribution. Après Yaoundé ce mercredi 18 décembre 2019, ça sera le tour de la ville de Douala ce vendredi 20 décembre d’accueillir cette campagne de séduction de la part de l’entreprise HYSACAM.

A propos d’ HYSACAM

HYSACAM est une entreprise spécialisée dans la collecte des ordures depuis plus 50 ans et qui exporte son savoir-faire déjà en RCA et dans les jours à venir au Bénin par un marché qu’elle vient gagner au terme d’un appel d’offres international. Sur le plan national, l’entreprise est présente dans 17 villes camerounaises avec près de 1 000 employés et une centaine d’agents de propreté temporaires. De même elle compte une branche privée (Seca) qui s’occupe des déchets industriels. Hysacam souffre d’une forte créance d’environ 15 milliards de francs (dont 10 milliards pour le compte des municipalités et 5 milliards au compte de l’état). Malgré la concurrence annoncée, nous continuons à couvrir toute la ville car pour la période 2019-2024, car la collecte des ordures ménagères de la ville de Yaoundé est assurée en deux lots dont le premier est constitué des arrondissements de Yaoundé 1er, 2ème, 4ème et 5ème par HYSACAM et le second lot constitué de l’arrondissement de Yaoundé 3ème, 6ème et 7ème confiés à une entreprise non encore installée mais réalisé par HYSACAM pour le moment.

Quelques réactions

bien
Éric NGNIKEU en plein travail devant un bac à ordures devant le CHU à Melen.

« Pour mon travail, je dispose du matériel nécessaire mais nous avons beaucoup de problèmes avec les populations qui sont très méprisantes à notre endroit lorsque vous leur faites un rappel à l’ordre. Avec mon superviseur, cela passe bien dans l’ensemble, je respecte les consignes afin de mériter la confiance de la hiérarchie »

Frédéric NYOBE, responsable d’exploitation à l’agence HYSACAM Yaoundé.

« Pour mener à bien cette opération, nous avons mis à contribution 102 camions pour cette période. Le nombre de tour par camion est revu à la hausse et le personnel sollicité à plus d’efforts en cette période fin année. Aussi nous mettons à contribution en du personnel permanent une centaine d’agents de propreté temporaires. Les populations doivent nous aider à veiller sur les bacs à ordures dans les quartiers »

GARBA Ahmadou, directeur de la communication à HYSACAM.

« Nous avons espoir que les créances vont être payées les jours à venir afin de nous permettre de mener à bien cette opération durant cette période de fin d’année. La seule difficulté qui pourrait entraver cette opération en cette période c’est l’absence de carburant pour les véhicules qui seront plus que sollicitées en cette fin d’année.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here