Journée mondiale de l’enfant africain : halte à l’esclavage !

0
294
Spread the love

Chaque 16 Juin, l’Union Africaine et ses Etats membres commémorent la journée mondiale de l’enfant africain. Ces enfants font face à de nombreux défis, notamment la violence. Dans ce continent noir, des millions d’enfants sont victimes au quotidien des viols et d’assassinat. Ceci dû à la situation précaire dans laquelle des nombreuses familles africaines se trouvent.

L’exploitation dont les enfants font l’objet en Afrique doit cesser ! L’enfant reste et demeure un enfant qu’il vive dans la rue ou chez ses parents. Qu’il soit issue d’une famille riche ou démunie, instruit ou illettré.

Penchée sur le thème : « l’accès à une justice adaptée aux enfants en Afrique », la 30 ème journée mondiale de l’enfant africain nécessite une dose maximale de réflexion afin de venir en aide à ces enfants qui sont de plus en plus perdus dans les rues. Soit recueillis dans les maisons de foyer, ils ne trouvent pas l’opportunité de s’épanouir de leurs droits et liberté. L’enfance étant le futur de l’humanité, elle devrait jouir d’une protection spéciale face à ces fléaux pouvant compromettre sa santé physique et morale ».

En l’honneur de ces enfants, nous avons fait le tour de quelques foyers de refuge de ces enfants dans les artères de la ville de Yaoundé. Le constat a été clair et le même partout. Désorientés , démunies et attristés sur leur propre sort malgré qu’ils soient dans un foyer de refuge. Des maisons de refuge qui demande à revoir leur état. Ils sont obligés de dormir sur des bâches et des vieux matelas et parfois au sol par manque de moyen.

Sylvain, orphelin à la fondation Fact au quartier Essos à Yaoundé nous fait part de son calvaire : « Il est vrai que nous sommes dans un foyer de refuge, mais la situation dans laquelle nous vivons est vraiment médiocre. On mange une fois par jour et on n’a pas où dormir. Il faut attendre que les visiteurs nous apportent de quoi manger et de quoi se vêtir. La scolarisation en est encore un autre problème pour nous les orphelins ».

Se vêtir ! Mais comment respecter les règles d’hygiène avec la pandémie (COVID-19) que nous traversons ? Une question primordiale à laquelle l’un d’entre eux nous répond : « Certes, il y a la maladie dehors, mais nous essayons le mieux que possible de nous maintenir propre et d’appliquer les règles d’hygiènes. » Il reste à espérer que la journée mondiale de l’enfant africain, célébré le 16 Juin en hommage à ces jeunes victimes soit une occasion pour mener une bonne réflexion envie de protéger cette jeune population qui fait face au nombreux défis.

Agnès DAITIKAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here