MENOUA : COUVRE-FEU : L’ACTIVITÉ DES MOTOTAXIMEN EST DÉSORMAIS SUSPENDUE OU RÉGLEMENTÉE DANS CERTAINES LOCALITÉS DE CE DÉPARTEMENT.

LE PRÉFET DU DÉPARTEMENT DE LA MENOUA A SIGNÉ UN COMMUNIQUÉ RADIO EN DATE DU 15 MAI 2018 PORTANT SUSPENSION ET RÉGLEMENTATION DES ACTIVITÉS DES MOTOTAXIMEN DANS SON TERRITOIRE DE COMMANDEMENT.

0
1917
Spread the love

LE PRÉFET DU DÉPARTEMENT DE LA MENOUA A SIGNÉ UN COMMUNIQUÉ RADIO EN DATE DU 15 MAI 2018 PORTANT SUSPENSION ET RÉGLEMENTATION DES ACTIVITÉS DES MOTOTAXIMEN DANS SON TERRITOIRE DE COMMANDEMENT.

L’activité des mototaximen est désormais réglementée dans le département de la Menoua. Cette réglementation fait suite à un communiqué radio signé de Balungeli Ebune Confiance, préfet dudit département. « Le préfet du département de la Menoua a l’honneur de porter à la connaissance de la population de son ressort, que par arrêté préfectoral no 05/AP/F.34 du 14 mai 2018 portant suspension et réglementation de la circulation dans le département de la Menoua, l’activité des mototaxis est pour compter de la date de signature de cet arrêté, suspendue dans certaines localités du ressort. De même que ladite activité est réglementée dans certaines villes du département de la Menoua », peut-on lire. Plusieurs localités sont concernées par cette mesure de suspension d’après ce communiqué. On a entre autres, dans le groupement Fongo-Ndeng, les villages Minka-Njia, Gonsah et Ndah sont concernés par la mesure préfectorale pour ce qui est de la ville l’arrondissement de Dschang. Pour l’arrondissement de Fongo-Tongo, on a le groupement Fossong-Ellelem, et les villages Ndento, Tchouaza, et Lecheapang. On a aussi les villages Femock I et II et Carmelan dans l’arrondissement de Santchou. Dans l’arrondissement de Nkong-Ni, le groupement Fondonera et les villages Kfakah, Fontsam, Njinjang, Michina et Bebong du groupement Sanzo sont concernés par cette mesure du préfet de la Menoua.

Dans le même communiqué, cette activité de mototaxis est réglementée dans certaines villes de la Menoua. Les mototaximen sont désormais appelés à exercer aux heures réglementaires. « Par ailleurs dans les villes et villages des six arrondissements autres que ceux concernés par la mesure de suspension, l’activité des mototaxis est réglementée entre 5H du matin et 22H du soir et ce jusqu’à nouvel ordre », lit-on. Le préfet de la Menoua invite les concernés à se conformer à cette mesure de suspension et de réglementation de l’activité des mototaxis dans son ressort de compétence. Toutefois, tout contrevenant ne restera pas impuni. « Toute violation des présentes dispositions exposera les contrevenants aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur », s’engage Balungeli Ebune Confiance dans son communiqué.

Il est à noter que Balungeli Ebune Confiance a été nommé à la tête de ce département par décret présidentiel du 13 mars 2017. Après publication de cette mesure, le seul souci réside actuellement dans les moyens appropriés pouvant contribuer au respect de cette mesure préfectorale dans la Menoua.

Loin d’être un secret, le « corps des mototaxis » reste le moins « maitrisé » par les autorités dans la politique de gestion de nombreuses villes camerounaises.

Armel Djiogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here