MUNICIPALES 2020 DANS LA MIFI: BAPI, LE VÉRITABLE GAGNANT DE LA COMMUNE D'ARRONDISSEMENT DE BAFOUSSAM 2ÈME!

0
760
Spread the love

LES SESSIONS DE PLEIN DROIT CONSACRÉES AUX ÉLECTIONS DES MAIRES, LEURS ADJOINTS ET LES GRANDS CONSEILLERS ONT REMIS AU GOÛT DU JOUR, LE TRIBALISME ET L’ENSEMBLE DES FRUSTRATIONS QUE PEUVENT SUBIR ET SUBISSENT CES CAMEROUNAIS DITS ALLOGÈNES.

Contre vents et marées, KENGNI KOUT Lévi Dieudonné aura bataillé pour que la liste du RDPC soit votée et plus, à battre à plate couture le maire SDF en place depuis 17 ans. Cependant, n’eut été l’intervention du chef Baleng selon notre source, l’actuel maire de l’arrondissement de la commune d’arrondissement de Bafoussam 2ème aura vu  »son tour » passer. Son péché selon notre source : d’être natif du village BAPI et non de Baleng. La majorité de conseillers étant du Village du Roi TELLA NENGOU et la tête de liste portée par un fils du même village, ceux-ci trouvèrent ainsi l’argument parfait pour « mordre la main qui les a nourri ». La sortie de sa majesté roi des Baleng s’est faite immédiatement pour tuer le courant tribaliste qui se mettait en place à la veille des tractations. Ainsi, lors de la session de plein droit, monsieur KENGNI KOUT LÉVI Dieudonné sera plébiscité à 100% et le président de section FAHA Bernard lui aussi introduit comme 4ème adjoint.

LES 8 BULLETINS DE BAFOUSSAM 3ème

Sans surprise, le maire Daniel NDEFONKOU qualifié de protégé du sénateur Sylvestre NGOUCHINGHE dit Congelcam a été réélu à la tête de l’exécutif avec comme adjoints, Mme Ndjieya Lisette et Anatole NGANHOUI. Le couac qui va créer du grabuge viendra alors de la constitution de la liste des 10 grands conseillers mais surtout du discours de campagne prononcé par le porte-parole des candidats: << Nous avons choisi des personnes lettrés >>. Une pilule qui ne sera pas avalée mais surtout une liste misogyne : Aucune femme ne faisant partie de la liste. Après tractations, la liste verra l’introduction des noms du jeune DASSI Blaise et de madame NOUSSI Françoise. Cependant, le nom de Roger TAFAM va sauter de la liste.

Contrairement aux élections du maire et des adjoints où les candidats ont été plébiscités à 100% de voix, on va enregistrer la bourde à l’élection des Grands Conseillers avec 08 bulletins nuls enregistrés. Un fait non anodin selon certains observateurs qui y voient un indice dans la difficulté à choisir le candidat pour l’élection du maire de ville.

BAFOUSSAM 1er ET SES FRUSTRATIONS

CYRILLE NGNANG sans surprise fait son « comeback » à la tête de la commune d’arrondissement de Bafoussam 1er. Une session de plein droit très courue par la population qui adule celui qui de par sa proximité et son humilité a tordu le coup au RDPC. Avec 61 conseillers municipaux, porte-étendard du SDF et la position stratégique de sa commune, il reste l’une des révélations de ces municipales 2020. Toutefois, la composition sociologique de ses adjoints connaîtra également du rififi. Certains conseillers se plaignent du fait que tous les adjoints sont natifs du village Bafoussam. Le choix des Grands Conseillers n’aura pas également fait l’unanimité ici. Si Bafoussam 1er ne compte pas faire acte de candidature pour le maire de ville, il faut néanmoins signaler que certains ne comptent pas suivre la discipline du parti et disent briser le silence pour se présenter pour à l’élection des adjoints sans protocole.

LE PRÉFET MET AU DÉFI LE NOUVEAU MAIRE DE BAFOUSSAM 2ÈME.

<< N’allez pas vers les sentiers battus; faites 10 fois les réalisations de l’équipe sortante. Vous ne serez pas pardonné si vous en faites moins ou égale. Pensez la commune, je ne vous demande pas de cesser de racler les rues mais d’innover car il y a beaucoup d’autres domaines qui attendent d’être développés.>> C’est en ces termes que le préfet SHAÏBOU a attiré l’attention de l’exécutif entrant de Bafoussam 2ème sur les différents défis qui les attendent surtout avec une équipe sortante qui avait mis sa barre haute en ce qui concerne le développement de Bafoussam 2ème. Un défi connu de Dieudonné Lévi KENGNI qui se dit prêt à assurer la continuité: << Nous allons continuer à travailler avec l’équipe en place et rester soudés pour que la population de Bafoussam 2ème soit le vrai gagnant et ne regrette pas de nous avoir fait confiance.>>

En attendant de juger le maçon au pied du mur comme l’a défendu le maire Daniel NDEFONKOU à Bafoussam 1er et l’assurance de la continuité faite par Cyrille NGNANG à Bafoussam 1er, le préfet SHAÏBOU a recommandé respect et solidarité aux trois maires placés sous sa tutelle. Reste attendue, l’élection du maire de la ville de Bafoussam dans quelques jours.

Flore KAMGA KENGNE

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here