Nigéria : castration pour tous les violeurs d’enfants, l’Etat de Kaduna approuve

1
185
Spread the love

Toute personne désormais reconnue coupable de viol d’enfants sera soumise à une castration chirurgicale. Les législateurs de l’Etat de Kaduna au Nigéria ont approuvé  cette loi qui, selon eux, freinera la libido des pédophiles et empêchera les violeurs de récidiver.


Le phénomène de viol d’enfants est devenu récurrent dans la société actuelle. le gouverneur de l’Etat de Kaduna, Nasir Ahmed el-Rufai doit signer le projet de loi sur la stérilisation chirurgicale des pédophiles pour qu’il entre en vigueur dans l’Etat du nord-ouest du Nigéria. L’action du gouverneur ne devrait pas tarder puisque celui-ci a déjà marqué son soutien vis-à-vis de cette proposition. La décision fait suite à l’indignation publique suscitée par la recrudescence des cas de viols sur mineurs qui a d’ailleurs poussé les gouverneurs des Etats du Nigéria à déclarer l’état d’urgence.

En juin dernier, des mouvements contre le viol et les violences sexuelles avait émergé au Nigéria après le meurtre de deux jeunes femmes préalablement violées. Au courant du même mois, 12 hommes avaient été arrêtés, accusés d’avoir violé à plusieurs reprises une jeune fille de douze ans sur une période de deux mois. Face à ces incidents, de nombreux nigérians réclament des lois plus sévères à l’encontre des violeurs d’enfants, voire même la peine de mort.

La loi fédérale du Nigéria prévoit une peine allant de 14 ans à la de prison à vie, mais les législateurs des États peuvent fixer des règles différentes pour les condamnations. Cette décision de l’Etat de Kaduna est donc une prérogative que les législateurs ont saisi pour assainir leur Etat. En effet, cet amendement vient durcir considérablement la législation sur le viol dans l’Etat de Kaduna.

Le pays a un taux de condamnation extrêmement faible pour les viols et les abus sexuels. Ces statistiques peu encourageantes découlent aussi du silence des victimes. Depuis 2015, seule une quarantaine de personnes ont été inculpées pour viol au Nigéria alors que le pays compte plus de 200 millions d’habitants.

Oscarine NANA

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here