Parricide à BANDJOUN : du recueillement des eaux de pluie à un meurtre familial

0
267

Un jeune désœuvré nommé Sado Kuaté Franky Jordan, âgé seulement de 21 ans met fin à la vie de son oncle et homonyme Sado Daniel. L’enseignant à la retraite âgé de 67 ans a rendu l’âme à la suite d’une vive altercation qui a mal tourné. Le drame s’est produit au quartier Tobeu à BANDJOUN, dans le département du Koung-Khi, région de l’Ouest Cameroun.


Le sexagénaire Sado Daniel a payé de sa vie pour régler un léger conflit entre ses deux neveux.

L’un des jeunes garçons a utilisé abusivement l’eau de pluie recueillie dans un fût de la concession familiale. Son frère s’en est offusqué et une dispute a déclenché entre les deux fils.

Appelé en renfort, l’oncle de 67 ans a tenté de faire entendre raison à l’un des jeunes hommes incriminés, son homonyme Kuaté Sado Franky Jordan. Ce dernier n’a rien voulu entendre et une autre altercation s’en est suivie entre le vieillard et son neveu. Les deux ont fini par en venir aux mains. Plus robuste et plus vif, le gamin a tabassé vigoureusement son « tonton », jusqu’à ce que mort s’en suive. L’enseignant en retraite s’est effondré sur-le-champ sans plus se relever.

De chaudes explications familiales qui virent en tragédie. Selon le commissaire de sécurité publique Julien Robson Endomba 2: « mon fils-là a un comportement belliqueux au quotidien. Ils ont eu une altercation au préalable au sujet de l’eau de pluie qui avait été recueillie par le suspect. Son frère aîné voulait s’en servir. Il y a donc eu des échanges de paroles. Le frère aîné a fait appel à l’oncle pour pouvoir régler le litige. Quand l’oncle arrive, il trouve juste le présumé meurtrier. Face aux reproches qu’il lui a faits, il s’en est suivi une autre dispute et il l’a frappé à mort.« 

Le drame se serait produit mardi au quartier TOBEU à Bandjoun dans le département de Koung-Khi dans la région de l’Ouest. La reconstitution des faits a eu lieu mercredi matin à Bandjoun devant le substitut du procureur de la République.

C’est sous une forte escorte policière que le jeune meurtrier va finir le reste ses jours, au pénitencier de Bafoussam, cité capitale de la région de l’Ouest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here