Home Actualités POLITIQUE : CONGELCAM PÊCHE CHEZ BELLO BOUBA MAÏGARI.

POLITIQUE : CONGELCAM PÊCHE CHEZ BELLO BOUBA MAÏGARI.

0
POLITIQUE : CONGELCAM PÊCHE CHEZ BELLO BOUBA MAÏGARI.

FRANCOIS XAVIER WOLONG FONKOU VIENT DE QUITTER L’ANTI CHAMBRE POUR LA CHAMBRE. LE PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DE L’UNDP POUR LA MIFI A RALLIÉ LE RDPC CE SAMEDI 19 MAI 2018.

Axé sur le thème : « Évaluation de ce qui a été fait jusqu’à ce jour et projection sur l’avenir », le meeting de l’UNDP baptisé ’’conférence de section’’, a démarré autour de 14 heures avec un retard de 2 heures de temps. Le thème est lu à maintes reprises comme pour préparer les militants à une éventuelle revendication. Les questions et échanges tournent autour de la plateforme gouvernementale et principalement de l’alliance entre le RDPC et l’UNDP. La psychologie des ‘’militants’’ est travaillée pour favoriser une probable démission mais jusque-là, certains « naïfs » pensent porter la cause de L’UNDP. Ce qui justifierait la question d’un jeune militant absent dans la salle après l’annonce du ralliement : « Président, quels sont les dispositifs pris pour la fête du 20 mai demain ? », Nous répondrons à cette question vers la fin. Lance avec un sourire narquois François Xavier FONKOU WOLONG.

Pendant une heure et 30 minutes, les échanges suivent leur cours et à 15 heures 30 minutes, une séance à huis clos se tient. Au sortir du huis clos, le président de la fédération départementale de l’UNDP pour la Mifi déclare : « je décide de démissionner de mes fonctions de président de la fédération de L’UNDP pour la Mifi et je décide également de démissionner du parti ».

Visiblement, seuls les journalistes et quelques militants minoritaires sont surpris à l’annonce de la nouvelle car, l’exclamation de la majorité n’est pas forte contrairement à celle des journalistes qui sautent à la hâte sur leurs matériels, pour brandir soit les caméras, soit les dictaphones pour d’autres et le démissionnaire de réitérer sa phrase mais avec un ton moins ferme pour ceux qui ont l’habitude de l’écouter. Après cette annonce, les journalistes sont priés de se retirer pour que les préoccupations de ceux qui désirent le suivre soient enregistrées et passées au peigne fin.

LE HOLD UP D’UN MEETING DE L’UNDP PAR LE RDPC

Pendant près d’une heure, les journalistes spéculent, telle une démangeaison, ils se grattent les méninges pour savoir où le démissionnaire va déposer ses valises. Les enchères le portent comme le favori de Sylvestre NGOUCHINGUE dit CONGELCAM; même si d’aucuns refusent cette hypothèse en s’appuyant sur la conviction selon laquelle, le RDPC est saturé et que le démissionnaire ne saurait risquer perdre son aura.

Le dispositif sécuritaire donne à réfléchir. Le doute s’estompe à 16 heures 49 minutes lorsque d’un pas déambulant, Daniel DEFONKOU, le maire de la commune d’arrondissement de Bafoussam troisième se pointe et se dirige vers la salle où se tient ledit meeting suivi à 16 heures et  55 minutes par l’Honorable KANKEU Joseph. La presse est invitée à rejoindre la salle et une fois à l’intérieur, on remarque que les insignes de L’UNDP sont remplacés par ceux du RDPC. La table est habillée par un pagne du RDPC et la casquette de l’UNDP est portée par un militant quelconque.

 

François Xavier WOLONG conforte sa position et cette fois en présence du président de la délégation permanente du RDPC représenté par l’honorable KANKEU Joseph et du président de la section RDPC Mifi Nord : « C’est un acte qui relève d’un grand courage politique », salue l’envoyé de GOUCHINGHE Sylvestre qui poursuit à l’endroit des ‘’nouveaux militants : « la Mifi a trois arrondissements. Nous allons vous installer, vous habiller, et permettre à chacun d’avoir sa carte d’adhésion au parti » aussitôt dit, aussitôt fait, quelques minutes après, la motion de soutien au chef de l’État et la lecture des résolutions est faite. Un ballot de pagne est introduit dans la salle et distribué aux nouvelles recrues.

Le régional de l’UNDP Georges TCHANTCHOU investit les lieux aux environs de 17 heures. Cependant, il attend le départ des forces de maintien de l’ordre et du démissionnaire pour s’adresser à la presse : « C’est la preuve que l’UNDP est le meilleur choix parce que si tel n’était pas le cas, le RDPC serait allé chercher ailleurs ; ce ralliement l’engage et non tous les militants de la Mifi. Demain (20 Mai 2018) nous allons célébrer la fête de l’unité sans problème ».

Les présidents des sections de Bafoussam 3ème et 2ème à sa suite dénoncent une supercherie : « Lorsqu’on a annoncé le meeting j’ai cru que c’était pour préparer le défilé du 20 mai mais lorsque j’ai découvert ce qui se préparait, j’ai refusé de signer la fiche qu’on me présentait et je suis parti !» Déclare Jean NOUBISSI, le président de section UNDP Bafoussam 2, rejoint par Zacharie TEMEGUE, président de section de Bafoussam 3 : « je suis désagréablement surpris d’apprendre cette nouvelle ».

POURQUOI LE RDPC JETTE SON DEVOLU SUR FRANCOIS XAVIER WOLONG ?

Nul doute qu’il était jusqu’ici le porte étendard du parti du ministre BELLO BOUBA MAIGARI dans le département de la Mifi et même dans la région de l’Ouest. De par son charisme et sa proximité avec les populations, il est selon certains observateurs de la scène politique, l’Homme idéal pour la mairie de Bafoussam 3ème, une commune dont le bilan de l’exécutif pour le mandat qui s’achève ne convainc même pas les caciques du parti et laisse à craindre pour ce qui est des prochaines échéances électorales.

Si François Xavier WOLONG balaie du revers de la main un probable deal entre lui et le RDPC, l’observateur averti voit le spectre d’un deal pour qu’il soit le porteur de la liste du RDPC pour la mairie de Bafoussam troisième se dessiner.

Flore KAMGA KENGNE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here