Home Actualités Projet Central African Backbone : 8ème session ordinaire du comité de pilotage.

Projet Central African Backbone : 8ème session ordinaire du comité de pilotage.

0
Projet Central African Backbone : 8ème session ordinaire du comité de pilotage.

Le ministre des postes et des télécommunications a présidé ce 30 Décembre 2019 la 8ème session ordinaire du comité de pilotage du projet Central African Backbone (CAB). C’était dans la salle de conférence de son département ministériel à Yaoundé au Cameroun.[ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1″ ihc_mb_template= »3″ ]

Projet financé par la Banque Africaine de Développement (BAD), le Central African Backbone (CAB) a pour objectif de contribuer à la réduction du coût élevé des télécommunications/TIC sur le climat des affaires dans la sous-région, à la création d’emplois sous toutes ses formes, au développement de l’économie numérique et au-delà à l’accélération de l’industrialisation de notre pays et à l’extension de la production des biens et services, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté. Il est constitué d’une composante régionale et d’une composante pays. C’est dans ce cadre que la 8ème session du comité national de la composante pays du projet CAB vise à mettre en œuvre d’un réseau de télécommunication Haut débit à fibre optique en Afrique centrale. Mme Minette Libom Li Likeng, présidente du comité de pilotage, a tenu dans son propos introductif des travaux à rappeler les objectifs poursuivis par le gouvernement qui est celui de veiller à la bonne exécution dudit projet.

Malgré son lancement en 2016, c’est réellement en 2018 que les choses ont connu une vitesse de croisière et en 2019 le début de la pose de la fibre optique dans les régions du sud pour l’interconnexion avec le Congo et à l’Est l’interconnexion avec la République Centrafricaine.  Au terme de l’année 2019, sur les 52 activités que compte le projet, 22 activités sont contractualisées sur les 27 contrats signés ; le montant d’engagement onze milliards huit cent quatre-vingt-dix-sept millions cinq cent mille vingt (11.897.500.020) soit un taux d’engagement prévisionnel de 39,20% ; 9 activités totalement exécutées ; 14 encours d’exécution ; 20 en phase de contractualisation ; 9 en phase de préparation pour un taux d’avancement physique global estimé à 15%.  Sur le plan financier, un montant de 4.698.400.693 FCFA a été décaissé, soit un taux de décaissement de 15,47% comparativement à 3,72% en 2018.

Le gouvernement a sollicité et obtenu auprès de la BAD, la prorogation du Projet CAB au regard d’importants projets encore en cours. Le plan de passation des Marchés pour la période 2020-2021 soumis le 30 septembre 2019 a eu un avis favorable le 26 décembre dernier. Le budget étant attendu, son examen et son adoption feront l’objet d’une session extraordinaire en 2020.

Cette 8ième session a été consacré essentiellement à l’examen du bilan général d’exécution du projet pour la période 2016-2019. La présence des diverses administrations dans ce comité démontre à n’en point douter la volonté du gouvernement à fédérer les expertises pour une émergence de notre pays avec au centre de toutes les attentions les technologies de l’information et de la communication (TIC), vecteur de croissance et d’opportunités dans ce monde devenu un village planétaire.

Clément NOUMSI

[/ihc-hide-content]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here